En loisir ou en compétition, le Beach Tennis se développe sur les plages de Guadeloupe. Un sport porté par William Breton, initiateur du club et des tournois qui rassemblent aujourd’hui ses disciples.

Comment as-tu découvert le Beach Tennis?
Je suis joueur et professeur de tennis dans un club à Petit-Canal, et j’avais pu voir quelques images à la télé. Mais c’est à Saint-Martin en 2010,  alors que j’étais invité pour une compétition de tennis que j’ai pu essayé. Six mois après cette «découverte», mon désir de créer et développer un club a été attisé par une personne qui est venue et souhaitait organiser un gros événement de Beach Tennis. Il en existait déjà un à la Réunion mais il voulait créer un double événement Martinique/Guadeloupe. J’ai donc organisé le premier tournoi avec le tennis club de Petit-Canal. Il y avait 12 équipes masculines et 8 équipes féminines, c’était peu, mais j’étais inexpérimenté et cela m’a permis de faire mes armes. Comme je jouais également au Moule, j’en ai organisé un autre avec ce club. Je n’avais toujours pas d’association, je labellisais les tournois via les clubs où je pratiquais. Je voulais faire grossir les évènements mais les clubs devenaient un peu frileux, j’ai donc formé mon association Gwada Beach Tennis en  2011, nous sommes rattachés à la F.F.T. (Fédération Française de Tennis, ndlr), ce sont des licenciés en plus pour elle. J’ai ainsi pu monter mon premier tournoi international Grade 3 (l’avant dernier niveau) en Avril 2012, puis l’année suivante. En 2014, ce fut un tournoi Grade 2 et en 2015 Grade 1, suite aux échos positifs des premières éditions. Cela nous a fait entrer dans la pyramide des grands tournois mondiaux. Nous sommes passés, en terme de fréquentation de joueurs (les critères étant le classement des joueurs) TOP 13 mondial. Cette année, nous avions chez les filles cinq membres du top 10 mondial et chez les garçons cinq ou six du TOP 20 pour une cinquantaine d’équipes.

 

“On retrouve ce que le tennis a perdu dans la durée, la convivialité.”

 
Tu parles beaucoup d’équipes, le Beach Tennis se joue-t-il obligatoirement en double?
Non, mais essentiellement et ce qui en fait une qualité qui se démarque du tennis. Je ne sais pas pourquoi, mais tant mieux pour le sport, car on retrouve aussi ce que le tennis a perdu dans la durée, la convivialité. Et cela permet d’avoir cet esprit d’équipe.  On peut jouer en simple mais c’est très limité en terme technique, et c’est beaucoup plus physique. Le terrain est moins large, il y a un énorme travail d’avant/arrière, mais c’est beaucoup moins riche et spectaculaire que le double.

CHAMGUAD
Les équipes sont-elles mixtes?
Oui, c’est encore un atout pour le Beach Tennis. Le double mixte fait partie des compétitions,  c’est très intéressant en tant que spectateur et je trouve cela fabuleux qu’il y ait enfin un sport avec une mixité crédible par la qualité de jeu et d’échanges. Cela se voit à haut niveau mais on peut aussi jouer avec sa femme ou sa fille.

Vous bénéficiez aussi de bonnes infrastructures en Guadeloupe.
C’est la clé de notre explosion. Nous pouvons jouer toute l’année dans les conditions idéales. Le concept “les pieds dans le sable” est associé à une température moyenne de 25°. Il n’y a que les professionnels qui s’entraînent avec des pulls et des bonnets en Europe. Pour ma part je ne sais même pas si je jouerais au Beach Tennis en étant là-bas!
IMG_6421
Quels sont les objectifs aujourd’hui?
Préparer la rentrée du club et le tournoi Grade 1 de l’année prochaine. Je projette de travailler en collaboration avec la ligue de Tennis pour apporter de l’énergie. Nous avons le matériel et les compétences, nous allons essayer de provoquer des déclics dans les clubs de tennis pour qu’ils organisent avec leurs équipes des tournois de Beach avec mise à disposition de matériel, pour développer l’activité.

BEACH TENNIS
Site officiel: www.gwadabeachtennis.com
Contact: 06.90.698.208
gwadabeachtennis@gmail.com

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.