Dans le lagon de Sainte-Anne, depuis maintenant un an s’est posée une structure gonflable immanquable. Isabelle et Pierre, anciens restaurateurs, sont les créateurs de ce “Sport Parc” et nous le présentent.

Comment est née votre activité?
Isabelle: Au départ, nous voulions acheter un restaurant en bord de mer mais en voyant le manque d’activité, nous avons trouvé dommage qu’une aussi belle île n’ait pas d’activité tout public, à un prix raisonnable, de manière à toucher toutes les classes sociales, pour un moment ludique et sportif.
Pierre: J’aime bien le Flyboard, et en recherchant des activités nautiques ou aquatiques nouvelles sur Internet, je suis tombé sur cette activité. On s’est tout de suite dit qu’il fallait faire ça.

C’est accessible à tous?
Isabelle: Ce n’est pas une aire de jeu, même si ça y ressemble, c’est un parcours sportif conçu initialement pour des adultes qu’on a rendu ludique. C’est pour cette raison qu’il y a toujours un accès “restreint” pour les enfants, seulement à partir de 7 ans et s’il ils savent nager pour y aller seuls. Avec un adulte qui accompagne, c’est dès 6 ans et 1,10 mètre minimum. Parce que c’est vraiment physique, quand on a fait un tour complet, on a fait travailler absolument tous les muscles du corps.
Pierre: Nous avons des petits jets skis électriques qui vont à 3 km par heure pour les enfants qui n’ont pas l’âge pour rentrer dans la structure, à partir de 3 ans.

La structure existait déjà ou vous l’avez faite fabriquer pour vous?
Pierre: C’est un produit allemand à la base, et nous avons créé le Sport Parc. Nous pouvons alterner tous les modules, en faire une arène sportive, une ligne droite, ou la rendre accessible à tous.
Isabelle: Le plus important pour nous demeure la sécurité, donc nous l’avons aussi agencée en fonction de cela, car beaucoup de parents mentent sur l’âge de leurs enfants et ne se rendent pas compte qu’ils pourraient les mettre en danger. L’entrée est placée face à nous, ce qui nous permet d’être plus rigoureux sur les règles de sécurité.
Pierre: Ce n’est évidemment pas une catastrophe si l’enfant ne sait pas nager, mais on demandera dans ce cas à un adulte de l’accompagner en plus du gilet de sauvetage obligatoire pour tout le monde. Il y a toujours deux maîtres nageurs au minimum sur le parcours. L’avantage de ces structures, c’est que les gens s’entraident beaucoup, il y a énormément de solidarité. Nous le savions, mais à ce point c’est un réel plaisir de le constater. Les gens se rapprochent et finissent par communiquer.

Pourquoi avoir choisi Sainte-Anne?
Isabelle: Nous sommes saintannais. Nos enfants sont scolarisés à Sainte-Anne, c’est une commune de cœur.
Pierre: Le lagon est l’endroit idéal pour le montage.

Ce parcours peut-il aboutir sur des compétitions?
Isabelle: C’est ce que nous avons prévu de faire cet été. Nous allons participer aux journées NRJ-Plage., le 30 Juillet et le 20 Aout 2017. Il y aura une compétition et toute une organisation NRJ autour.
Pierre: On développe aussi le coté sportif et ludique avec les nocturnes à partir du 1er juillet, les vendredi et samedi soirs de 19H30 à 21H30. Ces soirées seront exclusivement réservées aux adultes, même si l’on redevient vite des enfants lorsque l’on entre dedans!

Êtes-vous ouverts toute l’année?
Isabelle: De décembre à août et du mardi au dimanche pendant la période scolaire et tous les jours pendant les vacances et les jours fériés. En semaine nous fermons à 17h et le week-end à 18h.

Vous travaillez également avec les écoles?
Les Mairies, les écoles, les associations, les comités d’entreprise… Nous proposons alors des prix préférentiels. Les gens viennent de toute la Guadeloupe. Mais la base nautique de Sainte-Anne reçoit déjà une grande partie des écoles de l’île. Nous avons ouvert en juin 2016, il y a donc un an, et le bouche à oreille fait son chemin.

KARAÏB RIDER’S PARK
Site: www.karaibriderspark.fr

Facebook: Karaîb Rider’s Park

Texte: David Dancre

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.