Dans un sport mécanique frôlant parfois l’extrême, la sécurité est le mot d’ordre. Le Guadeloupe Moto Club propose un cadre pour pratiquer le motocross. Entretien avec Erick Benon, directeur de courses.

Comment s’est créée votre association?
Le Guadeloupe Moto Club, aujourd’hui présidé par Mr. Eric Jeanvoine, existe depuis 1989. Il regroupe environ 100 licenciés par an. Ce sont des parents dont les enfants couraient qui ont créé l’association et ce sont toujours des parents qui dirigent le club. J’en ai moi-même été le président durant cinq ans. J’ai d’abord suivi mon fils et, à force d’être sur le bord des pistes, j’ai finalement acheté une moto et participé à des courses. Depuis, mon fils a arrêté mais j’ai continué.

Êtes-vous rattachés à une fédération?
Nous sommes affiliés à la Fédération Française de moto, F.F.M. En Guadeloupe, nous aurions également pu avoir le soutien de l’UFOLEP (Union Française des Oeuvres Laïques d’Education Physique), parce qu’ils sont présents dans tous les sports. Cela nous coûterait moins cher, mais d’être rattachés à la F.F.M. nous permet d’être aussi bien assurés, de participer à la Coupe des Régions mais également d’avoir une “carte de visite nationale”. Quand des enfants veulent courir en France, ils sont déjà affiliés à la fédération. C’est beaucoup plus simple.

 

“Nous sommes le seul club avec un circuit en fonctionnement…”

 

 

Quelles prestations proposez-vous au public?
Le terrain de Merlande au Lamentin est ouvert tous les mercredis, samedi et dimanches à ses licenciés. Une école de moto y est tenue par son créateur Eric Montoute, diplômé d’Etat. L’école a environ 50 élèves tous les samedi. Il n’y a pas de système de location. Nous avons eu des motos que nous prêtions aux enfants  pour  les cours, mais on nous les a toutes volées! Nous avons donc quelques motos qui appartiennent à l’école de pilotage, pour permettre aux enfants (dès 6 ans) de découvrir le sport, mais nous limitons à deux ou trois mois cette location car nous estimons que c’est le temps nécessaire à la réflexion sur la volonté de pratiquer ou pas. Après, il faut investir. Nous sommes le seul club à disposer d’un circuit en fonctionnement, et sommes actuellement en cours d’accord pour un nouveau circuit qui vient de s’ouvrir à Gissac (Sainte-Anne).

Combien coûte la licence?
Pour un adulte, 250€ l’année et pour les moins de 13 ans,170€. Il faut également posséder sa moto, avoir un véhicule pour la transporter, un équipement. C’est un sport qui revient cher la première année, même si on acquiert généralement des motos d’occasion.
DSCN0948
L’entretien a également un coût.
Oui, mais nous bénéficions pour cela de l’aide des gens du club  ou des copains qui sont bons mécaniciens. Mon budget personnel s’élève à 9000 € par an pour la moto, les frais d’entretien tels que les pneus, la mécanique etc…

Quelles sont les cylindrés qui courent sur le circuit?
Sur le circuit, nous trouvons des motos de 50 à 450 cm3. Les enfants de moins de 13 ans n’ont pas le droit de rouler sur une moto de 125 cm3. A partir de 15 ans, la cylindré est illimitée et les deux catégories principales sont les 250 et les 450cm3. Il existe aussi des 500cm3 en deux temps qui sont des monstres, mais nous n’en avons pas au club.

Quelles sont les normes d’un terrain de cross?
Elles sont régies par la F.F.M. La norme primordiale, c’est la sécurité. Les circuits doivent être homologués tous les ans.

Existe-t-il des compétitions régionales, en Guadeloupe et dans la Caraïbe?
Oui, nous organisons huit compétitions par an du mois de Mars à Décembre sur notre terrain.

GUADELOUPE MOTO CLUB
Site officiel: www.guadeloupemotoclub.com
Contact: 06.90.75.12.92 (Président)
contact@guadeloupemotoclub.com

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.