Bercé par les rythmes de l’Inde depuis son enfance, Arvind Kamala danse pour partager avec le public un art et une culture pluriséculaires. Avec sa troupe Indian Ocean,  il délivre un message de joie et met en scène un conte de fée où la magie des couleurs rend le spectacle toujours unique.

Comment as-tu découvert la danse?
Dans mon enfance, je regardais beaucoup les clips de musique indienne et j’étais fasciné par la magie avec laquelle sont transposés la musique et le chant sur des pas de danse, la mise en scène. En club et en soirée, j’essayais déjà d’adapter des chorégraphies improvisées dans mes jeunes années et je sentais monter en moi une passion pour la danse qui depuis ne m’a plus quittée.

 

“… la danse est indissociable de la vie quotidienne des Indiens. On danse en toute occasion, dès la naissance jusqu’au mariage… ”

 

Quelles sont celles que tu as pratiquées?
Je suis ouvert à toutes les traditions de danse indienne, du classique bharathanathyam et kathak au Bollywood rendu célèbre par les films de Shah Rukh Khan.

 
Quand et pourquoi avez-vous formé votre troupe?
La troupe existe depuis plus de 10 ans maintenant. L’idée de départ était de faire découvrir au plus grand nombre, au public français et étranger la culture indienne à travers la danse et les musiques, les costumes, le maquillage… C’est comme réaliser un rêve d’enfant même si au départ, c’est assez compliqué de créer une troupe; il faut former les danseurs, choisir les bonnes musiques et les bons costumes, ainsi que réaliser des chorégraphies et organiser les évènements. Mais une fois sur scène, on oublie toutes ces contraintes et on a plus qu’à se laisser porter par la danse.

En quoi la danse indienne se distingue-t-elle des autres courants artistiques?
La danse indienne se distingue par la gestuelle et le regard; de même, les paroles ou le tempo thalum de la musique sont différents des autres danses. C’est vraiment un courant très original car la rythmique et les costumes colorés nous transportent dans un monde à part et c’est pour cela que le public est enchanté de les découvrir.

 
Danse et culture indiennes semblent indissociables, danser est une façon de défendre l’identité de la diaspora?
C’est vrai que la danse est indissociable de la vie quotidienne des Indiens. On danse en toute occasion, dès la naissance jusqu’au mariage et pour les fêtes traditionnelles (la Holi, Diwali etc..) Danser permet de se retrouver dans sa culture et de montrer avec fierté nos traditions, de retrouver nos racines et de les partager avec les autres.

 

“La danse Bollywood est une danse de couple qui laisse à chaque danseur et danseuse l’occasion de montrer ses talents…”

 

La danse indienne est-elle toujours empreinte d’une spiritualité religieuse?
Bien sûr, c’est un long sujet que je ne peux ici trop développer! Mais par exemple, le bharatanayam dansé autrefois dans les temples exprime essentiellement un attachement à l’histoire des multiples divinités hindoues et l’on retrouve toutes les épopées indiennes dans ces danses fascinantes.

Hommes et femmes y occupent-ils la même place?
Oui, c’est très important pour moi. La danse Bollywood est une danse de couple qui laisse à chaque danseur et danseuse l’occasion de montrer ses talents et de s’exprimer.

Le costume joue un rôle important sur scène. Le choix des couleurs a-t-il une signification particulière?
Nous travaillons énormément sur les costumes qui peuvent changer plusieurs fois en cours de spectacle en choisissant des couleurs typiquement indiennes, pleines de soleil et de spiritualité. Les vêtements en Inde sont à la fois le reflet du statut social et une tradition culturelle séculaire. On élabore ainsi les costumes dans le plus grand soin avec des tailleurs indiens professionnels spécialisés.
405809_327004284002324_319413658_n
Depuis quelques années, le style “Bollywood“ connaît un fort engouement, est-ce le reflet de la société indienne qui est en pleine évolution?
Les films Bollywood sont vus par des millions d’Indiens. Il s’en produit des centaines par an. Leurs succès a maintenant dépassé les frontières de l’Inde et peuvent mêler des danses indiennes contemporaines, du classique comme le bharat ou le Kathak et d’autres danses plus actuelles comme le modern jazz, les danses orientales, la salsa, le hip hop etc… Ce mélange rend la danse plus accessible à tous, plus joyeuse, moins codifiée, on se laisse aller sur le rythme de la musique et c’est ce qui a fait son succès en dehors de l’Inde.

Qu’est-ce que danser t’apporte?
C’est assez difficile de décrire les sensations que l’on ressent en tant qu’artiste. Un sentiment d’évasion, d’appartenir à un autre monde, de sortir du quotidien et d’emmener le public avec moi dans ce beau voyage en représentant ma culture partout où je passe.

As-tu un modèle de danseur?
J’ai évidemment beaucoup de danseurs et danseuses qui m’enchantent par leurs chorégraphies et leur passion. Je citerai par exemple l’extraordinaire Shah Rukh Khan et la sublime Aishwariya Rai que les Indiens connaissent bien et dont nous adorons les prouesses dans les films Bollywood.

 
Quel est ton meilleur souvenir de danseur?
J’ai envie de dire que mon meilleur souvenir c’est… le prochain show! Quelque soit la scène, dans les salles de théâtre, en évènementiel ou en show télévisé, c’est la même passion qui m’anime et le plaisir de retrouver ma troupe pour une nouvelle aventure. Chaque spectacle est différent. Même si tout est planifié à la seconde près, on ne sait jamais ce qui va se passer, si le public sera au rendez-vous, si les danseuses seront au top… Chaque show est un moment unique. Je viens d’une famille indienne modeste qui s’est installée en France, je suis fier chaque fois que je monte sur les planches de l’exaltation du public qui chante en chœur les paroles des chansons, imite nos pas et nous accompagne avec la même ferveur et la même amitié depuis des années. Pour moi la danse est un conte de fée qui ne s’arrêtera jamais.

La danse est-elle l’école de la rigueur?
Oui, il ne faut pas mentir aux jeunes qui voudraient se lancer dans le Bollywood. Nous sommes évidemment très exigeants notamment lors des répétitions sur la qualité du travail fourni ainsi que sur l’attitude des danseuses qui doivent respecter l’état d’esprit des traditions indiennes; mais si l’on est vraiment déterminé et prêt à tout pour réaliser son rêve, les efforts fournis ne paraissent finalement pas si importants en comparaison du bonheur que l’on trouve dans la troupe et dans les spectacles.

INDIAN OCEAN AGENCY
Site officiel: www.indianocean-events.com

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.