Il y a quelques mois, les élections occupaient le devant de la scène médiatique nationale et régionale, mais l’abstention a encore battu des records et pourrait passer pour le vainqueur. Les citoyens ne font plus totalement confiance aux élus, qui par la force des choses ne sont plus représentatifs de la société qu’ils entendent gouverner. La démocratie représentative ne convainc plus, mais d’autres formes de participation citoyenne se développent et témoignent, à travers des positionnements sur les grands débats contemporains, de l’engagement politique: qualité de l’environnement, lutte contre les inégalités sociales et les discriminations… S’engager, c’est prendre parti par ses actions ou son discours, de façon individuelle ou collective, pour transformer le quotidien, que ce soit notre espace ou nos conditions de vie, nos relations sociales et humaines, ou plus globalement notre façon de gérer le monde. Cette volonté n’est pas seulement le fait de quelques militants ou idéalistes, mais bien le souhait d’une majorité de citoyens, à en croire leurs propos. L’Histoire regorge d’exemples d’hommes et de femmes qui ont bousculé les codes et les lois; elle nous permet de nous projeter dans un futur moins fataliste, car rien n’est écrit par avance. C’est par nos actes citoyens, quels que soient l’échelle et le domaine d’action, que nous construirons le monde de demain.

Texte: Cee Bee

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.