Signes d’appartenance, symboles personnels, portraits ou bien abstraits, les tatouages accompagnent l’être humain depuis des  centaines d’années à travers différentes cultures et continuent d’évoluer grâce à l’imagination de ses acteurs. Présentation.

L’adage “diviser pour mieux régner” n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. La société a ses codes et rejette tout ce qui n’est pas dans sa norme. Seriez-vous prêt à consulter un médecin tatoué? Et pourtant cela ne lui retire aucune de ses compétences, c’est un comportement discriminatoire au plus haut point. Colporter des stéréotypes alors que l’uniformité, comme son nom l’indique, efface toute trace de personnalité revient à une forme supplémentaire d’exclusion. Quel en est le but? Nous faire croire que nous ne sommes pas uniques, irremplaçables?  Chaque personne développe des qualités qui lui sont propres et apprend à se valoriser avec. Une situation en pleine évolution de par l’apprentissage des outils de communication qui bien utilisés permettent à tous de découvrir ce qu’il ne connait pas.

La démocratisation du tatouage est indéniable aux yeux du grand public, tout le monde a désormais quelqu’un dans son entourage qui s’est fait tatoué. Un phénomène aussi porteur de talents reconnus à l’international tel que Cartoon (à qui l’on doit notamment la typographie sur les flacons de parfum “Only The Brave” de Diesel et une grande partie des tatouages des rappeurs U.S.) ainsi que d’opportunistes victimes d’une mode qui n’en est pas une. Tatouer est un art. Si ce n’est pas en tant qu’artiste, c’est en tant qu’artisan et dans les deux cas ils demeurent des professionnels passionnés qui offrent un service à une communauté en demande avec un savoir-faire qui se transmet de techniques en créations. Nous sommes allés à la rencontre de différents tatoueurs et tatoués pour comprendre leur approche de cet art sans tabou.

Partager cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.